Séminaire Architecture de l’Information : Réseaux Sociaux et création

La 4ème séance du séminaire « Architecture de l’Information et réseaux sociaux » se abordera le thème : « Réseaux sociaux et création »

 

Revisiter le Web, Professeur Nicolas Thély, Université de Rennes 2.

Depuis la fin du XIXe siècle, les entreprises de collectes, de recyclages, de détournements et de réappropriations constituent des gestes majeurs dans le champ de l’art. Avec l’avènement du réseau Internet, de l’inexorable numérisation des objets du monde et de la création de sites de partage, ces pratiques prennent depuis une quinzaine d’années une toute autre envergure : exposées en ligne ou sur les murs de centres d’art, fixées sur des DVD-ROM ou dans les pages de livres d’artiste, les données déposées sur Internet connaissent de rapides et surprenantes carrières artistiques, avec ou sans l’agrément de leurs auteurs initiaux. Signées ou anonymes, ces œuvres sont autant de réponses des artistes contemporains à la capacité d’enregistrement des données et à l’organisation des ressources permis aujourd’hui par le numérique et les algorithmes. A partir d’exemples précis, il s’agira de dresser un panorama de ces pratiques artistiques et de leurs codes esthétiques.

 

Nicolas Thély est professeur des universités en art, esthétique et humanités numériques à l’université Rennes 2. Il fait partie de l’équipe de recherche Arts : pratiques et poétiques (EA 3208).
Théoricien et critique d’art, il est l’auteur de Vu à la webcam (essai sur la web-intimité) (2002), Corps, art vidéo et numérique (2005) et Mes Favoris (2007). Il dirige, depuis 2007, la ligne de recherche Basse définition ayant pour objet la manière dont les algorithmes (PageRank, MP3, MPEG, GIF) ont restructuré
l’environnement sensoriel et la puissance de création des artistes contemporains.
Carnet de recherches sur hypothèse.org : http://esthetique.hypotheses.org/
Page personnelle (Rennes 2) : http://perso.univ-rennes2.fr/nicolas.thely

 

Les archives audiovisuelles et la révolution numérique, Roei Amit, Institut National de l’Audiovisuel, Responsable des éditions

l’Ina (l’institut national de l’audiovisuel) a lancé en 1999 le grand Plan de sauvegarde et numérisation pour pérenniser l’ensemble des ses fonds. Depuis, la révolution numérique ne cesse de s’accélérer et pose de questions récurrentes sur les valeurs de ces contenus ; Entre valeurs de production et celles d’échange, entre accessibilité et usages, entre les archives et les news, des nouveaux champs d’articulation sont nécessaires. Les éditions multimédias de l’Ina expérimentent ces différents axes.

 

Did you like this? Share it: