Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Voir le monde en interaction

  • logo-enssib.jpg
Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Séminaires / LA FABRIQUE DE LA LOI

LA FABRIQUE DE LA LOI

WORKSHOP
Quand ? Du 27/06/2018 à 09:30
au 30/06/2018 à 18:30
Où ? ENSL, MONOD M7 1er étage 102 / 103
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

L’Institut des Systèmes complexes de la région Rhône-Alpes hébergera un atelier de recherche et développement informatique de la plateforme www.lafabriquedelaloi.fr

« Données, Réseaux et Langage de la Loi »

Ce projet vise à mettre en relation des recherches menées en sciences des réseaux à l’IXXI avec une des expériences d’informatique parlementaire les plus avancées en France. Son objectif est d’encourager la collaboration entre chercheurs en sciences politiques et experts des données numériques, analyse des réseaux et traitement automatique du langage.

Le projet présenté dans ces pages s’appuie sur le programme de recherche « La Fabrique de la Loi », développé depuis quelques années par l’association Regards Citoyens ( www.regardscitoyens.org ) en collaboration avec deux laboratoires de Sciences Po Paris, le CEE ( www.sciencespo.fr/centre-etudes-europeennes/ ) et le médialab ( www.medialab.sciences-po.fr ). Le projet « Données, Réseaux et Langage de la Loi » vise à encourager la collaboration entre ce programme et les recherches menées dans la Région Rhône-Alpes. Appliquées aux données parlementaires, les compétences en traitement des données massives, analyse des réseaux dynamiques et textométrie développées par ces chercheurs pourraient renouveler l’étude des activités législatives.

Le programme « La Fabrique de la Loi » a permis le lancement en juin 2014 du site www.lafabriquedelaloi.fr présentant l’évolution de près de 300 textes dans les deux chambres du Parlement Français. Malgré son succès, cette plateforme rencontre trois limites typiques non seulement de l’informatique parlementaire mais aussi de beaucoup des sciences sociales numériques :

  1. Le manque d’une chaîne de traitement des données suffisamment robuste pour permettre l’ajout automatique des nouveaux cas (les nouvelles lois discutées au Parlement) et l’analyse en continu de l’élaboration législative (en offrant ainsi un exemple d’analyse “en temps réel” des phénomènes sociaux)
  2. Le manque d’une analyse couplée de la dynamique textuelle (l’évolution des textes de loi) et de la dynamique relationnelle (le réseau des collaborations entre les membres du Parlement), qui permettrait l’investigation parallèle des interactions sociales et de leurs conséquences structurelles.
  3. Le manque d’analyse fine du langage permettant une catégorisation semi-automatique des amendements et par conséquent du travail mené par les membres du Parlement (collaboration VS opposition, modifications substantielles VS superficielles, innovation VS restauration, etc.)

Ces trois limites sont l’objet de ce projet de recherche qui vise à les définir d’un manière plus précise et à poser les briques nécessaires à leur dépassement.

 

-> Si vous êtes intéressés à participer à l’atelier (pas nécessairement pour les 4 jours),
veuillez svp signaler quand vous pourrez y participer.
tommaso.venturini@inria.fr

 

Plus d'information sur cet événement…