Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Voir le monde en interaction

  • Logo CNRS
  • Logo ENSL
  • logo-enssib.jpg
Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Séminaires / Le déclin de la la science italienne (XVIIe siècle, selon Braudel), et celui de la science chinoise du temps des Ming et du début des Qing - Jean DHOMBRES

Le déclin de la la science italienne (XVIIe siècle, selon Braudel), et celui de la science chinoise du temps des Ming et du début des Qing - Jean DHOMBRES

Séminaire de Jean Dhombres (Directeur d'études à l'Ehess) Le déclin, comme actualité en histoire et philosophie de sciences ...
Quand ? Le 23/04/2020,
de 17:00 à 19:30
Où ? Salle 117 - Site ENS Monod
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Malgré Galilée, ou plutôt en raison même du sort fait à Galilée, Fernand Braudel argumente du déclin de la pensée scientifique en Italie au XVIIe siècle, compte tenu de la situation créée par la puissance pontificale, et son absence d'intérêt pour l'expansion coloniale européenne.

D'autres historiens, des sciences cette fois, évoquent le développement de la science en France sous le règne de l'absolutisme, le comparent avec la situation anglaise et la glorious revolution. Ce sont des raisons de renfermement que l'on donne pour le cas chinois en gros au XVIe siècle -période du passage entre deux dynasties.

Le propos est d'analyser le type d'arguments dans ces divers cas qui font passer de l'ordre politique ou social à l'ordre scientifique.