Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Voir le monde en interaction

  • Logo CNRS
  • Logo ENSL
  • logo-enssib.jpg
Vous êtes ici : Accueil / Agenda / Séminaires / 5ème Séminaire Cliométrie & Complexité (CAC)

5ème Séminaire Cliométrie & Complexité (CAC)

Nouvelle séance de ce séminaire qui couvre des questions en économie, histoire, économétrie, à travers les approches de cliométrie et de développement des outils d'analyse de systèmes complexes.
Quand ? Le 17/03/2020,
de 09:00 à 17:00
Où ? ENS de Lyon, Campus Monod, Salle Condorcet
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Séminaire annulé pour cause de Corona virus et reporté à une date ultérieure.

 

Chers collègues,

J’ai le plaisir de vous annoncer la tenue du 5eséminaire CAC « Cliometrics And Complexity » le mardi 17 mars 2020 de 10H à 17H, à l'ENS de Lyon, campus Monod, Salle Condorcet : cette journée réunira de jeunes thésards ainsi que des chercheurs d’horizon diversifié : la thématique du matin sera celle du machine learning appliquée à des questions d’histoire économique. L’après-midi sera consacrée à des approches renouvelées de cliométrie institutionnaliste, l’une invitant à une réflexion sur le rôle du darwinisme en cliométrie, l’autre consacrée à une application inédite de la textométrie en cliométrie monétaire institutionnelle. Une réflexion, conduite par un ancien prévisionniste, et invitant à un retour sur les prévisions passées, viendra clore ce 5ème séminaire qui couvre des questions d’économie, d’histoire, d’économétrie, à travers des approches de cliométrie et de développement des outils d'analyse de systèmes complexes.

La journée est ouverte à tous.

Très cordialement

Antoine Parent



 

 

Programme


10:00 : Accueil 

10:30-11:30 – Pablo WINANT (CREST, ESCP Europe) : “Willl Artificial Intelligence Replace Computational Economists Any Time Soon?”

11:30-12:30 – Moussa EZZEDINE (CES, Univ. Paris 1) and Pierre-Charles PRADIER (Labex – Refi, Univ. Paris 1)  : “Pricing football transfers: from machine learning approaches to linear regression”

12:30-14:00 – Repas

14:00-15:00 – Quentin MAUCHAMP-FEUILLET (Univ. Lyon 2, LAET CNRS, PhD Student) : "Une application de la textométrie à l’analyse des décisions de la banque centrale américaine pendant les années 30s"

15:00-16:00 – Pierre LEVIAUX (Univ. Lyon 2, LAET CNRS, ATER): "Quels fondements pour une théorie de l'évolution économique? Retour sur certains enjeux épistémologiques de l'application du darwinisme à l'économie"

16:00-17:00 – Guy de MONCHY (Contrôleur Général économique et financier honoraire, Ancien Chef de Service de la Direction de la Prévision du Ministère des Finances): "Retour sur les prévisions passées "

 

Orateurs invités :

  • Guy de Monchy (Ministère des Finances)
  • Pablo Winant (CREST, ESCP Europe)
  • Pierre Charles Pradier (Univ. Paris 1)
  • Pierre Leviaux (Univ. Lyon 2)
  • Quentin Mauchamp (Univ. Lyon 2)

Organisateurs et contacts : Antoine Parent (IEP de Lyon, LAET CNRS, OFCE) & Pierre Borgnat (CNRS, LP à l'ENS de Lyon, IXXI) pour le projet CAC (Cliometrics and Complexity)

 

 

 

Résumés des présentations


Pablo WINANT (CREST, ESCP Europe) : “Willl Artificial Intelligence Replace Computational Economists Any Time Soon?”

Abstract: It is standard to assume in economics that economic agents have unlimited computational capacities to solve rational expectations models. In turn, computational economists solve such models by designing sophisticated numerical algorithms that require substantial computer power. In this paper, we ask whether a generic artificial intelligence (AI) algorithm is capable of replacing computational economists so that there is no need to write model-specific code. We address this question in the context of the stylized consumption-saving problem with borrowing constraints. We show how to cast such a problem into the form suitable for AI, and we solve it with standard AI software, namely, Google’s TensorFlow library.”

-----------------------------

Pierre-Charles PRADIER (Labex – Refi, Univ. Paris 1) and Moussa Ezzedine (Centre d’Economie de la Sorbonne, Paris 1 Panthéon-Sorbonne U): “Pricing football transfers : from machine learning approaches to linear regression”

Using the hedonic method to value football transfer payments is not original. Unfortunately, the procedure has many statistical flaws. The authors gathered an unusually large dataset and run automated and machine Learning techniques: while they provide good results on a given year, their pricing functions are unstable from year-to-year. They can nevertheless provide interesting heuristics (in particular on the impact of age and contract duration). Only the most traditional Hierarchical Linear Regression (the hierarchy corresponding to market segmentation) brings fully satisfactory results, by curing the statistical flaws and providing some results consistent with both experience (e. g. the pricing function is well defined by player position and factors such as player skills and contract duration have their expected effects) and theory. In particular, superstar players do no longer appear to be priced correctly be summing up the marginal contributions of their attributes. As happens for rare goods in Ricardo’s Principles of Political Economy, “Their value is wholly independent of the quantity of labor originally necessary to produce them, and varies with the varying wealth and inclinations of those who are desirous to possess them.” We show that the total cost of transfer contracts for those players depend, on top of their objective characteristics, from the buying clubs’ revenue, as measured by TV rights.

 -----------------------------

Quentin MAUCHAMP-FEUILLET (Univ. Lyon 2, LAET CNRS, PhD Student) : « Une application de la textométrie à l’analyse des décisions de la banque centrale américaine pendant les années 30s »

"Selon l’approche dominante de Friedman et Schwartz (1963) et de Meltzer (2003), la banque centrale américaine (Fed) aurait été incapable de répondre à la crise de 1929, du fait de conceptions économiques dépassées. Nous proposons de confronter cette thèse dominante à une relecture des minutes et transcripts de la Fed en utilisant l’analyse textuelle des discussions au sein du FOMC. La relecture des minutes et transcripts (1004 documents pour les seuls transcripts) a été rendue possible par la textométrie. Le logiciel retenu est TXM, mis en œuvre par une équipe de chercheurs de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon. Si la textométrie est couramment utilisée en sociologie ou en psychologie, son usage reste, à notre connaissance, très rare en cliométrie monétaire et financière. Pourtant, comme nous l’illustrons par nos résultats, la textométrie peut s’avérer un outil utile au débat entre économie mathématique et économie narrative mais aussi pour trancher des débats d'idées entre économistes. En effet, les statistiques textométriques permettent d’enrichir et d’éclairer les prises de positions, accords, dissensions au sein de banques centrales et, dans notre cas, de relativiser grandement la thèse de Friedman d’une passivité et d’une incompréhension des mécanismes économiques par les officiels de la Fed lors de la gestion de la crise de 1929".

  -----------------------------

Pierre LEVIAUX (Univ. Lyon 2, LAET CNRS, ATER): « Quels fondements pour une théorie de l'évolution économique? Retour sur certains enjeux épistémologiques de l'application du darwinisme à l'économie »

Abstract : L’objectif de cette présentation est de proposer une réflexion sur les enjeux épistémologiques liés à l’importation d’un cadre darwinien dans le champ de l’évolution économique. Plus particulièrement, cet exposé vise à présenter les éléments clés de l’approche dite du « darwinisme généralisé » d’Hodgson et Knudsen, qui constitue l’un des projets contemporains les plus féconds en économie évolutionniste, et à en discuter la portée, les limites, ainsi que les possibles extensions. Il s’agira notamment de montrer comment ce programme de recherche peut ouvrir la voie à un renouveau des échanges avec d’autres sous-disciplines de la science économique que sont l’économie institutionnaliste, l’économie écologique et les approches les plus récentes qui visent à prendre en compte, et à rendre compte, de la complexité des systèmes économiques.

 -----------------------------

Guy de MONCHY (Contrôleur Général économique et financier honoraire, Ancien Chef de Service de la Direction de la Prévision du Ministère des Finances): « Retour d’expérience sur les prévisions macroéconomiques d’ensemble et politiques publiques passées »

Abstract : Chaque année le gouvernement dépose sur le bureau de l'Assemblée nationale son projet de Loi de Finances pour l'année suivante. II comprend un document qui ne donne pas lieu à vote, le rapport économique social et financier, qui présente ses perspectives économiques pour l'année en cours et la suivante (celle du nouveau budget). Je vous propose, sur la base d'une expérience longue, un éclairage sur ces prévisions: évolution des méthodes et instruments, pertinence des résultats et interactions avec la politique économique, problèmes liés aux changements dans l'économie nationale et son environnement - et enfin quelques remarques sur le terme des prévisions, court moyen ou long.