Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Voir le monde en interaction

  • logo-enssib.jpg
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Post-doc / ingénieur de recherche à Télécom

Post-doc / ingénieur de recherche à Télécom

Dans le cadre d’un projet ANR, pour une durée de minimum un an Caroline Rizza (caroline.rizza@telecom-paristech.fr)

Ce poste s’inscrit dans la réalisation de l’étude exploratoire « réseaux sociaux et spatialité de l’information » couplée à un travail de terrain sur l’utilisation des médias sociaux en gestion d’urgence.
Plus précisément, cette étude a pour objet un travail sur les différents périmètres de l’information telle qu’elle se construit et circule via les réseaux sociaux lors d’une crise. A travers l’étude spécifique de deux cas réels (i.e. les attentats de novembre 2015 et l’EURO 2016) il s’agira d’analyser la provenance de l’information sur les réseaux sociaux et son mode de construction et de circulation, et de comprendre comment elle peut être légitimée et intégrée à la réponse à la crise.


Pour cela, nous proposons une méthodologie mixte de recueil et d’analyse de données :

a) Une analyse de l’information telle qu’elle s’est construite et a circulé sur les réseaux sociaux au moment des faits réels étudiés :
Sur Twitter il peut s’agir par exemple de l’identification et l’étude de l’émergence spontanée des hashtags relatifs à l’évènement (par exemple #parisportesouvertes) ;
L’étude des pages Wikipédia permet d’obtenir un panorama du paysage informationnel relatif  aux évènements étudiés et d’identifier les acteurs qui ont rédigé ces pages (autorisant ainsi des entretiens avec ces acteurs pour comprendre comment ils ont obtenu l’information par exemple) . Cette étude permet notamment d’appréhender l’acteur comme un nœud d’information et de confronter sa pratique à la recherche et à l’organisation de l’information dans le même temps de la crise par les gestionnaires de crise ;
L’étude des pages Facebook peut se faire à partir d’entretiens exploratoires avec des citoyens, des gestionnaires de crise dans un premier temps. Dans un second temps, l’accès à leur compte serait nécessaire pour collecter  leurs données au moment des évènements et comprendre les dynamiques informationnelles et interactionnelles.

b) Des entretiens seront également menés auprès d’acteurs de la gestion de crise (décideurs publics et opérationnels de terrain) afin de comprendre l’impact des réseaux sociaux sur les pratiques et les dispositifs de gestion de crise (rumeurs ou remontées d’informations pertinentes et utiles ?) et de réfléchir à leur possible intégration dans la réponse à la crise. Certains acteurs ont d’ores-et-déjà été identifiés : DICOM-Ministère de l’intérieur, SERCOM-Préfecture de Police, les VISOV.
Les résultats de l’étude feront l’objet d’un rapport d’une cinquantaine de pages, avec potentiellement des recommandations, et d’une présentation devant les financeurs.

Ce projet doit permettre à la Zone de défense et de sécurité de Paris de tirer des enseignements des observations et conclusions mises en exergue par les chercheurs pour utiliser au mieux les potentialités des réseaux sociaux dans la gestion de crise et améliorer les dispositifs de transmission d’information et les outils de prise de décision.

FORMATION ET COMPETENCES :

Niveau de formation et/ou expérience requis :
-    Doctorat ou équivalent – un doctorant qui aurait déposé sa thèse auprès de son jury au début du contrat peut candidater.

Compétences, connaissances et expériences indispensables :
-    conduite d'entretiens,
-    savoir interfacer l'api de twitter et/ou FB et/ou wikipedia;
-    savoir manier les SIG,
-    facultatif : programmation (Python par exemple)
-    Maîtrise de l'anglais

Capacités et aptitudes :
-    Capacité à travailler en équipe, aptitude au dialogue et à la rédaction
-    Qualités relationnelles
-    Aptitude à la synthèse
----

Contact : Caroline Rizza (caroline.rizza@telecom-paristech.fr)