Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

Sections

Consider the world interacting

  • Logo CNRS
  • Logo ENSL
  • logo-enssib.jpg
You are here: Home / Agenda / évènements / Internet Physique: pour de nouveaux réseaux logistiques

Internet Physique: pour de nouveaux réseaux logistiques

Eric BALLOT, Professeur à Mines ParisTech
When May 12, 2017
from 02:00 PM to 04:00 PM
Where Salle Lucky Luke, Bât Léonard de Vinci - INSA, La Doua
Add event to calendar vCal
iCal

Séminaire DISP

BIO: Eric Ballot est professeur à Mines ParisTech - PSL Research University, directeur du Centre de Gestion Scientifique - I3 UMR CNRS 9217 et professeur invité à The University of Hong Kong. Auteur de nombreux articles de recherche, il a dirigé ou participé à des projets de recherche en collaboration avec l’industrie en France, en Europe et au niveau international.
Ses travaux et publications ont été récompensés par plusieurs prix nationaux et internationaux. Il préside le conseil scientifique du programme Marchandises en Ville et participe à plusieurs comités internationaux. Ses recherches s’intéressent aux chaînes logistiques et aux systèmes de production et plus particulièrement à l’internet physique dont il est un des fondateurs. Il dirige la Chaire Internet Physique à Mines ParisTech.

RESUME: L’Internet digital repose sur l’interconnexion de l’ensemble des réseaux informatiques. Il a connu un développement fulgurant et a notamment fait émerger de nouveaux services et usages. L’Internet Physique s’attache pour sa part à interconnecter les prestations logistiques de manière à les rendre plus efficientes et à proposer également de nouveaux services. Cette interconnexion repose sur plusieurs dimensions (physique, informationnelle, processus et réseaux) qui ont été explorées et sont en cours de définition. Les gains d’efficience démontrés par simulation sont majeurs : augmentation des taux de remplissage des moyens de 60% à plus de 90%, augmentation du report modal, réduction des stocks de 30 à 40%, diminution des émission de CO2 de 60%, de la congestion… tout en préservant ou en améliorant le service. En conséquences, les travaux menés s’attachent maintenant à définir les moyens de mettre en oeuvre l’interconnexion à travers des projets de R&D et d’innovation portés par des projets de recherche européens, plusieurs start-ups et des organismes internationaux comme GS1 ou The Consumer Goods Forum.
Ainsi, de nouveaux conteneurs sont en cours d’étude, des standards de communication de données logistiques sont proposés, des solutions de pilotage de stockages décentralisés ont été définies, ainsi que des places de marché à même de tirer parti des nouvelles possibilités offertes par l’interconnexion des réseaux logistiques. Il s’agit donc d’une réflexion d’ensemble invitant à repenser l’écosystème logistique qui est proposé avec des impacts majeurs pour ses acteurs, ses utilisateurs et la société dans son ensemble.